1. Base de connaissance et centre d'aide
  2. Le pilotage financier de mon entreprise

🏎 Cinq astuces pour améliorer le pilotage de sa start-up

Vous cherchez Ă  mieux piloter votre start-up lors de sa croissance ? Souhaitez-vous suivre la performance de votre entreprise ? Vous avez besoin de structurer votre dĂ©veloppement ?  Nous revenons ici sur quelques astuces qui devraient vous aider :

  1. Identifier les KPI en relation avec votre CA ;
  2. Comprendre votre marge brute ;
  3. Identifier et suivre vos dépenses d’exploitation ;
  4. Comprendre votre bilan ;
  5. Suivre les écarts entre le budget et le réalisé.

Astuce #1 : identifier les KPI en relation avec votre CA

Un KPI est un indicateur clé de performance dont la mise en place doit vous permettre de mesurer la performance et piloter votre start-up.

Il peut s’agir par exemples du coût d’acquisition d’un client, du panier moyen par client ou encore du taux de rétention. Choisissez 4 à 5 indicateurs car au delà c’est difficile à suivre dans le temps et définissez bien votre méthodologie (sources de données, calculs) en amont.

Astuce #2 : comprendre votre marge brute

Il s’agit d’appréhender la différence hors taxes entre le prix de vente et le coût de revient des biens ou des services rendus par la start-up. Les investisseurs sont attentifs à la marge brute. Plus cette marge est confortable et plus la start-up peut investir et augmenter ses dépenses d’exploitation telles que le marketing, la publicité, le recrutement, etc.

Astuce #3 : identifier et suivre vos dépenses d’exploitation

Il s’agit d’analyser vos dépenses d’exploitation qui sont par exemple les dépenses de loyer, les salaires ou encore le marketing. Vous pouvez analyser ligne par ligne ces postes de dépense d’exploitation et ainsi mieux appréhender les coûts inhérents pour faire fonctionner votre start-up.

Par exemple il faut faire attention aux dépenses de personnel. Il n’est pas rare qu’une start-up investisse trop tôt dans le recrutement. Certains fondateurs ne se rendent pas compte que les coûts salariaux (et notamment les charges) ont un impact fort sur votre cash burn (et donc le runway de l’entreprise). C’est un excellent exercice que d’examiner les coûts de la masse salariale ligne par ligne afin de connaître l’incidence (parfois importante) sur la rentabilité.

Astuce #4 : comprendre son bilan

Une fois que vous avez revu les dépenses de votre compte de résultat, le but est de s’attaquer à la compréhension de votre bilan. Cela vous permettra de voir comment vous financez votre entreprise. Des ressources stables (subvention, augmentation de capital, emprunt) doivent financer le cycle d’investissement (R&D, immobilisations…) tandis que vos actifs circulants (créances clients même si cela reste rare pour une start-up early stage) doivent financer votre passif circulants (dettes fournisseurs et fiscales). Il s’agit ici de comprendre votre besoin en fonds de roulement et de connaître le cash que vous aurez besoin de solliciter auprès des investisseurs.

Astuce #5 : suivi des écarts entre le budget et le réalisé

Une fois ces travaux réalisés (définition de vos KPI, analyse du compte de résultat et compréhension de votre bilan) vous êtes en mesure d’établir un prévisionnel et de comparer dans le temps le budget et le réalisé. Cela permettra de mieux comprendre comment la start-up va croître dans les prochains mois. C’est une information précieuse pour les fondateurs car ils peuvent voir si il y a une sous performance financière, s’ils dépensent trop, et également réviser le runway (combien de temps la start-up peut tenir avec son cash). Le suivi budget/réalisé est très important pour piloter votre start-up.

 

Pennylane vous apporte un soutien et des conseils pour assurer un suivi financier qui répond aux besoins des fondateurs, des investisseurs et financeurs. Mieux, notre plate-forme vous permet de suivre en temps réel les principaux indicateurs de votre activité.